Offrez un bon cadeau Adrénaline, c'est l'assurance de faire plaisir à tous les coups !
06 59 48 07 37

Encore appelé « construction de l'aile », le gonflage de la voile est l'une des étapes les plus importantes du vol en parapente. En gonflant sa voile, le pilote s'assure que l'aile est correctement construite et que l'appareil peut donc décoller en toute sécurité. Le gonflage de la voile de parapente repose néanmoins sur des techniques spécifiques. Adrénaline Parapente vous explique les méthodes utilisées pour gonfler une voile de parapente.

Comment vole un parapente ?

Avant de détailler le processus de gonflage d'une voile de parapente, il est important de parler en amont de la mécanique de vol de cet engin non motorisé. En effet, la question de savoir comment décolle un parapente revient souvent chez la majorité des personnes qui commencent des cours de pilotage. De façon concrète, le vol en parapente est possible grâce à plusieurs principes physiques ou aérodynamiques.

En premier lieu, le décollage du parapente est rendu possible par son aile en présence de certaines conditions météorologiques favorables. Concrètement, pour décoller en toute sécurité, la voile doit atteindre une vitesse minimale de 25 km/h dans l'air. Le pilote se positionne ainsi à un endroit qui fait face au vent. La vitesse du vent se soustrait  alors à sa vitesse de course pour que l'engin prenne son envol.

Pour se maintenir en l'air le plus longtemps possible, le parapente s'appuie sur deux phénomènes aérodynamiques. Il s'agit de la portance et de la traînée. Un vol optimal requiert un parapente doté d'une voile avec une excellente portance et une faible traînée en vol.

Les vols en parapente se basent également sur l'utilisation des courants d'air ascendants (les courants ascendants thermiques et les courants ascendants dynamiques). Ces derniers vous permettent de gagner en altitude.

Comment gonfler un parapente ?

Pour faire voler votre parapente, vous devez nécessairement gonfler l'aile ou la voile de celui-ci. C'est possible grâce au vent, et ce suivant deux méthodes différentes. Concrètement, vous pouvez gonfler votre voile dos ou face au parapente. Chaque procédé possède néanmoins ses avantages et ses inconvénients.

Le gonflage dos au parapente

Cette technique de gonflage est dite « classique » et est enseignée en école aux débutants. Pour la mettre en pratique, le pilote doit faire dos à la voile du parapente. Il doit ensuite prendre les freins et les élévateurs dans chaque main.

Il commence alors à avancer le long de la pente, de façon à se pencher en avant pour tirer le bord d'attaque de la voile en premier. Avant que l'aile soit au-dessus de sa tête, il relâche rapidement les élévateurs. Dès que la voile est au-dessus de sa tête, il actionne les freins pour ralentir l'aile pour qu'elle demeure dans la même position. Il doit enfin effectuer une course, en faisant de grands pas pour secouer la voile du parapente le moins possible.

Cette technique possède toutefois quelques inconvénients. En effet, le pilote n'a aucun contact visuel direct l'informant sur l'état de son aile. De plus, pendant la montée de la voile, il est vulnérable à une éventuelle rafale. Ces difficultés peuvent néanmoins être résolues par l'assistance de personnel au sol.

Le gonflage face au parapente

Mis à part la méthode de gonflage de voile précédemment décrite, vous pouvez également faire décoller votre appareil en faisant face au parapente. Dans ce cas précis, assis sur la sellette les freins en main, le pilote part de l'arrière. Il fait ensuite demi-tour et passe un fuseau d'élévateurs au-dessus de lui. De cette manière, il contrôle les élévateurs comme dans le cadre d'un décollage dos au parapente, à la seule différence que les freins sont inversés.

À partir de ce moment, le processus de gonflage est identique. Le pilote a cependant un réel avantage. En effet, il peut vérifier l'aile pendant qu'elle monte. Lorsque le parapente se trouve dans une position verticale, il fait demi-tour et commence à courir pour décoller.

Pour y parvenir, il faut respecter les mêmes consignes que pour le décollage dos au parapente. La méthode de gonflage face à la voile peut toutefois s'avérer complexe pour les pilotes débutants ou inexpérimentés.

Quels dangers de ne pas gonfler correctement un parapente ?

La phase de gonflage de la voile est une étape cruciale du vol en parapente. Elle permet de contrôler l'état de l'aile pour s'assurer que cette dernière est prête à décoller. Si vous ne gonflez pas correctement votre parapente, vous pourrez subir des accidents dans le cas où votre voile serait défectueuse.

Pour découvrir les joies d'un vol en parapente, vous pouvez passer par Adrénaline Parapente. Nos équipes expérimentées sauront vous faire un baptême en parapente digne de ce nom.

Vous voulez des cookies ?
Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.
Accepter
Paramétrer

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver les cookies suivants. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
Personnalisation
Ces cookies permettent d''analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.
Enregistrer